Rigantona, Clairière drômoise du Collège druidique des Gaules

Rigantona, Clairière drômoise du Collège druidique des Gaules

La collection "Les Hommes Dieux / Mythologie gauloise"

Présentation de la collection

Par l'éditeur :

 

"Les Hommes-Dieux est la première collection de mythologie gauloise. Inconnue jusqu'à aujourd'hui, elle a été reconstituée par Jean-Paul Savignac à partir de morceaux de textes irlandais, gallois et bretons comme de divers contes français et européens. Des checheurs tentent depuis des décennies de connaître le panthéon gaulois, esquissé par César, dont on retrouve des traces fragmentaires dans diverses légendes. Mais il fallait la passion, la connaissance de la langue gauloise et le talent littéraire de Jean-Paul Savignac pour faire revivre ces héros qui font partie de nos rêves et de notre identité profonde. Avec ses gouaches puissantes et mystérieuses, Jean Mineraud a donné corps et visage à ces Hommes-Dieux tutélaires qui se partagent le ciel et la terre. Lougous Longue-Main, le premier d'entre eux, inaugure la collection. Viendront ultérieurement Argantorota Grande-Reine, Cernounnos Torque-d'or, suivis de Nodons Main-d'Argent, Gobannos Feu-Hardi, Ambactos Corps-Dévoué, Nectanos Gardien-des-Eaux, Ollouidios Roue-du-Monde.

 

 

Par nos lecteurs :

 

Pour moi qui ai toujours vécu (ou presque) au pays des Allobroges, la prononciation irlandaise ou galloise des héros mythologiques celtes a toujours été un casse-tête insoluble. Certes, il faudrait prendre le temps de faire des recherches, d'apprendre au moins quelques rudiments de phonétique voire de prendre des cours de langue. Oui, bien sûr, mais ma vie est ainsi faite que je repousse l'échéance, et je l'avoue à ma grande honte, ces voeux pieux en font pas encore partie de mes priorités absolues !

Quelle ne fut donc pas ma joie lorsque je découvrais, juste avant noël 2013, au "hasard" des mes pérégrinations dans les rayons d'une librairie grenobloise, cette nouvelle collection magnifique, d'un format agréable (18,6 cm × 24,8 cm × 1,8 cm) et d'un poids  supportable (0.752 Kg), de surcroît illustrée et relativement abordable (20 euros l'exemplaire).

Enfin, quelqu'un allait me traduire dans une langue prononçable tous les noms de mes héros ! 

Et ce Jean-Paul, je le connaissais déjà pour avoir adoré son dictionnaire français-gaulois sorti en 2004 et pour avoir fantasmé sur le titre d'un ouvrage de lui plus ancien, que je n'ai pas encore trouvé : Merde à César...

La collection d'origine est particulièrement belle, reliée et cartonnée, avec des pages de papier glacé... peut-être pas très écolo mais c'est très beau. Le seul bémol que j'ajouterai à cette appréciation jusque là dithyrambique : les illustrations de Jean Mineraud, à mon goût pas assez féeriques. Le parti-pris minimaliste de la colorisation  (des camaïeux de gris sur lesquels tranchent quelquefois des touches de couleurs vives, essentiellement dorées ou rouges) ne m'a pas convaincu. Mais cela reste totalement subjectif.

Une découverte que je ne regrette pas.

 

J'ai appris la liquidation des Editions la Différence cet été : je ne sais pas ce que va devenir cette collection...

 

(Barde Beline)


 

 

Lougous, Longue-Main

Jean-Paul Savignac et Jean Mineraud, Lougous Longue-Main, Editions de la Différence, 2013

 

4ème de couverture :

 

Lougous est le plus grand des dieux de la Gaule. Son nom signifie "le Lumineux" et son surnom de Longue-Main exprime sa puissance.

Son histoire débute à la cour du roi Matous le Bon, à Aballon. Pour rendre son peuple heureux, Matous doit poser ses deux pieds dans le creux des cuisses d'une jeune fille vierge, Argantorota, au teint de lait et noire de cheveux. Mais un jour, le roi Matous, revenu de la guerre après neuf mois, s'aperçoit qu'elle n'est plus vierge.  En effet, elle laisse échapper un enfançon grand et blond, Cernounnos, et, quelques instants plus tard, un avorton, Lougous, que l'on enferme dans un coffre.

On suivra, dans ce premier volume, les aventures tumultueuses de Lougous autour duquel va s'articuler toute la mythologie gauloise.

 

Présentation par Jean-Paul Savignac en vidéo :

 

 

Avis de nos lecteurs :

 


 

 

Argantorota, Grande-Reine

Jean-Paul Savignac et  Jean Mineraud, Argantorota, Grande-Reine, Editions de La Différence, 2014.

 

4ème de couverture :

 

Argantorota est la mère de Lougous. Son nom, qui signifie, "Roue d'Argent", fait allusion à la course des étoiles. Elle est la Grande reine dont le destin se fond en partie avec celui de sa mère Epona, la Cavalière, dont elle raconte la vie. Mais la nature d'Epona est chevaline. Elle a séduit son époux en passant à cheval devant lui, et, après son union, a mis au monde des jumeaux dont l'un était un poulain. L'inexplicable disparition de ses enfants lui a valu une injuste humiliation. Argantorota, elle, a accouché de jumeaux à l'apparence humaine : Cernounnoc et Lougous.

Belle, bafouée, ombrageuse, fougueusement vivante, côtoyant la mort, Argantorota met en oeuvre son extraordinaire puissance en faveur de la préservation du monde.

 

Avis de nos lecteurs :

 

 


 

 

Cernounnos, Torque-d'Or

Jean-Paul Savignac et  Jean Mineraud, Cernounnos Torque-d'Or, Editions de La Différence, 2014.

 

4ème de couverture :

 

 

 

Avis de nos lecteurs :

 

Peut-être à cause de la menace de liquidation judiciaire, ce troisième opus de la collection paraît sous le genre "roman" et la mention de l'illustrateur en première de couverture disparaît. Le prix diminue en conséquence puisque l'ouvrage ne coûte plus que 14 euros... 

Je vais de ce pas me l'offrir et je vous tiens au courant !

 

Finalement, le volume serait paru dans la collection initiale mais serait épuisé à l'heure actuelle, d'où sa réédition en format allégé... qui n'a pas eu lieu en juin 2017 comme annoncé, pour cause de liquidation judiciaire !

 

(Barde Beline)

 



04/09/2017
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 17 autres membres